FAQ’S

Avez-vous des questions sur les procédures de réparation des produits DAS ou des produits audio en général? Vous trouverez ici beaucoup d’informations intéressantes.

Qu’est-ce que la puissance RMS?
C’est une expression incorrecte qui dérive de la méthode habituelle de calcul de la puissance d’un haut-parleur, qui consiste à diviser la tension RMS au carré par l’impédance (V²/Z). RMS est l’acronyme de root-mean-square, qui désigne la transformation mathématique qui obtient la moyenne de la valeur absolue d’un signal alternatif (c’est-à-dire à cycle négatif et positif). L’expression appropriée pour « puissance RMS” est puissance moyenne. Le rapport entre la valeur RMS et la valeur de crête est différent pour chaque signal.

Qu’est-ce que la puissance moyenne ?
La puissance moyenne (average power) est le résultat de la mesure de la puissance en la dérivant d’une valeur RMS de tension ou de courant. C’est la manière correcte d’écrire “puissance RMS”.

Qu’est-ce que la puissance de programme ?
La puissance de programme est un terme archaïque dérivé de l’utilisation de signaux sinusoïdaux dans les tests de puissance. De nombreux fabricants, y compris DAS Audio, appliquent une convention selon laquelle la puissance de programme est le double de la puissance moyenne (« RMS »), bien que d’autres fabricants utilisent d’autres rapports entre ces deux puissances, qui varient même selon le type de haut-parleur. Aujourd’hui, le terme « puissance de programme » n’a pas de signification concrète, même s’il peut être utilisé comme une recommandation de puissance d’amplificateur dans des applications à haut contrôle.

Qu’est-ce que la puissance de crête ?
La puissance de crête est la puissance qui correspond aux crêtes de signal transmises par l’amplificateur au haut-parleur pendant un test de puissance. Il est habituel d’utiliser un signal qui a quatre fois plus d’énergie au niveau des crêtes qu’à la moyenne du signal, donc la puissance de crête est habituellement quatre fois plus élevée que la puissance moyenne (“RMS”).

Qu’est-ce que la puissance AES?
L’AES (Audio Engineering Society) publie une norme pour mesurer les paramètres des composants des haut-parleurs. On peut parler de puissance AES si l’on suit cette norme, qui spécifie un test de 2 heures utilisant un signal de bruit rose, avec une dynamique définie, et traité avec un filtre passe-bande pour adapter la gamme de fréquences à la plage d’utilisation du composant. Bien que la norme soit destinée aux composants, par extension, elle peut également s’appliquer aux différentes voies d’un système actif. Cette mesure est toujours basée sur les valeurs RMS de tension ou de courant, c’est donc une mesure de puissance moyenne (“RMS”).

Qu’est-ce que la puissance IEC ?
L’organisme IEC (Commission électrotechnique internationale) publie des normes pour la mesure des haut-parleurs. On peut parler de puissance IEC si l’on suit cette norme. Plus précisément, la 268-1 spécifie un signal avec une dynamique définie et un contenu en fréquence qui essaie de se rapprocher du spectre sonore. Cette mesure est toujours basée sur des valeurs moyennes (« RMS ») de tension ou de courant, c’est donc une mesure de puissance moyenne (“RMS”). DAS Audio utilise le signal IEC pour les tests de puissance des haut-parleurs.

Puis-je régler l’amplificateur à 2 ohms ?
La plupart des amplificateurs professionnels peuvent accepter en toute sécurité des charges allant jusqu’à 4 ohms en mode stéréo. Beaucoup peuvent nominalement accepter également des charges de 2 ohms, mais souvent dans des conditions forcées et avec la probabilité que l’amplificateur s’arrête en raison d’une surchauffe, en particulier dans des applications à température ambiante élevée et à puissance de sortie élevée. Reportez-vous au manuel d’utilisation de votre amplificateur pour connaître l’impédance minimale admise. Dans tous les cas, n’utilisez jamais une impédance totale inférieure à celle de l’amplificateur (par exemple, en connectant trop de haut-parleurs en parallèle).

Dois-je activer le filtre passe-haut (sous-son) de l’amplificateur ?
Il est toujours recommandé d’utiliser un filtre passe-haut pour la voie inférieure de votre système. Par exemple, dans le caisson de sous-graves d’un système multivoie. Ou dans un caisson tout usage. Si vous en avez un dans le diviseur de fréquence électronique (crossover), utilisez-le et désactivez celui de l’amplificateur le cas échéant. N’utilisez le filtre passe-haut de votre amplificateur que si vous ne disposez pas d’un autre filtre de ce genre dans votre système audio.

En dehors de sa plage de fréquences de fonctionnement, un haut-parleur rayonne beaucoup de chaleur et produit très peu de son. De plus, en dessous de la bande de fréquence d’utilisation, il se produit beaucoup de mouvement du pavillon. Avec un filtre passe-haut, vous pourrez profiter de l’énergie basse fréquence, qui serait autrement gaspillée, dans les plages de fréquences utiles du haut-parleur. L’utilisation d’un filtre passe-haut permet donc d’obtenir plus de puissance de sortie de votre haut-parleur et un système plus fiable et durable.

Idéalement, la fréquence de coupure de ce filtre devrait être la minimale (ou supérieure) de la plage d’utilisation du système. Par exemple, pour un DAS VANTEC-215 utilisé seul, réglez la fréquence de coupure du filtre passe-haut à 40 Hz ou plus. Pour un DAS Factor-8, réglez la à 60 Hz ou plus.

Les contrôleurs DAS offrent un filtrage passe-haut. Les amplificateurs de la série IA de DAS fournissent des fréquences utiles de filtre passe-haut.

Quel amplificateur utiliser pour les caissons avec transformateur ?
Il existe des amplificateurs spécifiques pour les installations de ligne 70/100V, parfois appelés tension constante. Ces amplificateurs sont adaptés pour les applications où une puissance élevée n’est pas nécessaire. Au fur et à mesure que les besoins en puissance du système augmentent, les amplificateurs conventionnels sont souvent utilisés. Par exemple, un amplificateur conventionnel de 1200 W par canal à 4 ohms peut être considéré comme un amplificateur stéréo de 70 V. De plus, un amplificateur de 600 W par canal à 4 ohms peut être considéré comme un amplificateur monophonique de 100 V en mode bridge. De même, un amplificateur de 300 W par canal à 4 ohms peut être considéré comme un amplificateur monophonique 70 V en mode bridge.

De même, un amplificateur de 300 W par canal à 4 ohms peut être considéré comme un amplificateur monophonique 70 V en mode bridge. Pour calculer la taille de l’amplificateur nécessaire pour une ligne 70 ou 100 V, il suffit d’ajouter la puissance de tous les haut-parleurs connectés à un canal de l’amplificateur. Par exemple, si nous voulons une ligne 100 V avec 50 caissons DAS Factor-8T (avec un transformateur à plusieurs étages qui nous permet de sélectionner différentes puissances à 50, 70 et 100 V) répartis de telle sorte que 25 d’entre eux soient en position de 30 W et 25 autres en position de 15 W, il nous faut un amplificateur qui fournisse un minimum de 25×30+25×15=1125 W. Dans ce cas, en supposant que tous les haut-parleurs partagent le même signal (zone), il peut être intéressant, et probablement plus économique, d’utiliser en mode bridge un amplificateur classique de 500 W par canal à 4 ohms utilisé en mode bridge, comme par exemple un amplificateur IA-1002 de DAS.

En quoi consiste le facteur d’amortissement ?
Le facteur d’amortissement d’un amplificateur est lié à l’impédance de sortie de l’amplificateur et peut s’expliquer par la capacité de l’amplificateur à contrôler le mouvement de la bobine d’un haut-parleur. Pour une charge de haut-parleur donnée, le facteur d’amortissement d’un système de haut-parleur est, dans la pratique, donné dans une large mesure par l’impédance du câble, de sorte qu’il n’est pas nécessaire d’accorder trop d’importance à ce paramètre de l’amplificateur. Il est également important de garder à l’esprit que l’amortissement est directement proportionnel à l’impédance de charge, de sorte que lorsque l’on utilise une charge de 8 ohms, le facteur d’amortissement sera le double que pour 4 ohms. Pour maintenir un facteur d’amortissement élevé, utilisez toujours la bonne épaisseur de câble.

Quel câble faut-il utiliser ?
Pour assurer la qualité du son (facteur d’amortissement élevé) et une perte de puissance minimale, le câble doit être d’une épaisseur adaptée à l’impédance de chaque caisson et au nombre de caissons connectés par canal, ainsi qu’à la longueur du câble. Plus le nombre de caissons et la longueur du câble sont importants, plus le câble doit être épais. Plus l’impédance de chaque caisson est réduite, plus le câble doit être épais. La chose la plus importante à propos d’un câble est sa section ; vous pouvez vous débarrasser des câbles dont les propriétés magiques vont de pair avec leur prix astronomique.

Les manuels des amplificateurs ont souvent des tableaux pour vous aider à choisir le câble approprié en fonction de la longueur et de l’impédance. Le manuel utilisateur des amplificateurs DAS contient un tel tableau de ce genre.

Qu’est-ce qu’un tiers d’octave ?

Loin d’être un régiment d’infanterie espagnol d’il y a quatre siècles, un tiers d’octave est simplement la troisième partie d’une octave.

Une bande d’octave est une bande de fréquences comprise entre deux fréquences avec un rapport de 2. Par exemple, la bande d’octave de 1000 Hz comprend les fréquences de 707 à 1414 Hz. Les octaves adjacentes sont également espacées dans un rapport de 2, comme les octaves 500 et 1000 Hz. Les centres des bandes d’octave sont normalisés par l’ISO (Organisation internationale de normalisation) aux nombres arrondis comme suit :
63:125:250:500:1k:2k::4k:8k:16k Hz

Étant donné qu’une bande de tiers d’octave est la troisième partie d’une bande d’octave, une bande d’octave comprend trois bandes de tiers d’octave. Par exemple, la bande de tiers d’octave de 1000 Hz correspond à la plage 891-1122 Hz. Et la bande d’octave de 1000 Hz comprend les bandes de tiers d’octave de 800, 1000 et 1250 Hz. Les bandes de tiers d’octave sont couramment utilisées en audio parce qu’elles ressemblent à la façon dont perçoit le mécanisme auditif humain (et celui des mammifères en général). Le format d’égaliseur le plus couramment utilisé dans l’audio professionnel est l’égaliseur « graphique » de tiers d’octave, dans lequel le terme « graphique » dérive du fait (discutable) que l’opérateur peut se faire une idée de l’égalisation résultante en regardant les positions des potentiomètres à glissière (faders). Les analyseurs qui mesurent le contenu en fréquence dans des bandes d’un tiers d’octave sont souvent appelés RTA (en anglais, analyseurs en temps réel). Les 31 fréquences centrales des bandes de tiers d’octave audio sont normalisées par ISO à des nombres arrondis comme suit :

20:25:31.5:40:50:63:80:100:125:160:200:250:315:400:500:630:800:1k:1k25:1k6:2k:2k5:3k15:4k:5k:6k:8k:
10:12k5:16k:20k Hz

Qu’est-ce que l’efficacité (performance) d’un haut-parleur ?
C’est le rapport entre la puissance acoustique émise et la puissance électrique reçue. La puissance électrique qui n’est pas convertie en son est convertie en chaleur. Les haut-parleurs sont des appareils assez inefficaces qui dégagent plus de chaleur que de son.

Qu’est-ce que la sensibilité d’un haut-parleur ?
 C’est le niveau de pression acoustique (NPS, ou SPL en anglais) qui est mesuré (conventionnellement) à 1 m devant (sur l’axe) d’un haut-parleur avec entrée 1W. Si le test est effectué avec une autre puissance ou distance, la mesure est mise à l’échelle 1W/1m.

Qu’est-ce que l’excursion d’un haut-parleur ?
 (La gourde et l’omelette aux pommes de terre – sous forme de sandwich ou dans une gamelle – sont réservés à un autre type d’excursion !). L’excursion d’un pavillon ou d’une membrane est le mouvement qu’ils effectuent en avant et en arrière. L’excursion est inversement proportionnelle à la fréquence, de sorte que les basses fréquences génèrent plus de mouvement que les hautes fréquences.
Il y a surexcursion lorsqu’un mouvement excessif du pavillon ou de la membrane cause des dommages mécaniques au support de bobine, qui frotte ou se déforme, voire se brise lorsqu’il se cogne contre la pièce polaire inférieure du haut-parleur. Pour éviter tout dommage, évitez d’appliquer le gain sur l’égaliseur à des fréquences inférieures à la plage de fonctionnement du système (par exemple, 20 Hz sur un SUB218, 40 Hz sur une Factor-5), utilisez un filtre passe-haut, et soyez prudent si vous utilisez un amplificateur trop grand.

Qu’est-ce que l’indice de directivité ?
L’indice de directivité (Di) est une expression en décibels de la directivité d’un appareil. Les systèmes à couverture étroite auront un indice de directivité élevé et les systèmes à large couverture auront un indice de directivité faible. Le Di est la forme décibel du facteur directionnel Q, les deux étant donc reliés de cette façon: Di = 10*log(Q).

Qu’entend-on par portée longue / portée courte ?
Lorsque nous parlons de longue portée, nous parlons d’un système acoustique de sensibilité élevée et de couverture étroite (Di élevé), tandis que lorsque nous parlons de courte portée, nous parlons de sensibilité plus faible et de grand angle de couverture (Di faible).  Ce sont des termes informels sans définitions concrètes.

Quelle est la différence entre le rayonnement direct et la charge de pavillon ?
Le rayonnement direct est l’utilisation d’un élément vibrant (par exemple, un haut-parleur conique) qui rayonne directement dans l’air.
On parle de charge de pavillon lorsque le haut-parleur est couplé à l’air par un pavillon ou un diffuseur. Il en résulte une plus grande efficacité, c’est-à-dire plus de bruit et moins de chaleur. On obtient également une plus grande directivité. La taille théorique d’un pavillon est inversement proportionnelle à la fréquence. Pour cette raison, dans les caissons de basse (dont le pavillon serait très grand), le pavillon doit être « plié » à l’intérieur du caisson, c’est pourquoi il est appelé « pavillon plié ».

Qu’est-ce que l’égalisation du pavillon (horn EQ) ?
Un moteur de compression (compression driver) couplé à un pavillon a une caractéristique intrinsèque par laquelle sa réponse diminue lorsque la fréquence augmente. Cette baisse est compensée par l’égalisation du pavillon (EQ). Dans les systèmes passifs, cette correction est effectuée dans le filtre passif, tandis que dans les systèmes actifs (sans éléments d’égalisation passive), l’égalisation du pavillon est effectuée dans le diviseur de fréquence électronique (crossover).

Comment calculer l’impédance résultant de la connexion de plusieurs haut-parleurs ?
L’impédance totale de plusieurs haut-parleurs en parallèle est égale à l’impédance d’un haut-parleur divisé par le nombre de caissons. Par exemple, deux haut-parleurs de 8 ohms en parallèle assument une charge de 4 ohms (8 ohms divisés par 2 caissons est égal à 4).
Si les haut-parleurs sont en série, alors l’impédance totale est la somme des impédances de chaque haut-parleur. Par exemple, deux haut-parleurs de 8 ohms en série assument une charge de 16 ohms (8 ohms plus 8 ohms est égal à 16). Dans le son professionnel, l’utilisation des connexions en série est réduite à des applications de faible puissance telles que les avertissements et les bruits de fond ou son surround.

Pourquoi l’impédance que je mesure avec un multimètre ne correspond pas à l’impédance nominale du système ?
Un multimètre mesure la résistance et non l’impédance. L’impédance est l’opposition au courant alternatif et varie selon la fréquence. La résistance est l’opposition au courant continu. Normalement, la résistance est inférieure à l’impédance nominale. Par exemple, dans un haut-parleur à cône d’impédance nominale de 8 ohms, une résistance d’environ 6 ohms est typique. Nous vous invitons à regarder une fiche technique de produit DAS pour voir une courbe d’impédance. Il existe des appareils spécifiques pour audio qui utilisent un générateur d’ondes sinusoïdales pour mesurer l’impédance, généralement à 1 kHz. Il faut donc consulter la courbe d’impédance pour connaître la valeur à laquelle s’attendre pour cette fréquence.

Qu’est-ce qu’une ligne symétrique ?
Il existe deux méthodes de base pour transporter le signal audio au niveau  microphone ou ligne :
Ligne asymétrique : Elle utilise un câble à deux conducteurs, transportant le signal comme une différence de potentiel (tension) entre les deux. Le bruit électromagnétique (interférences) de l’environnement peut être ajouté au signal que les câbles transportent, apparaissant à la sortie de notre système comme du bruit. Les connecteurs qui transportent un signal asymétrique ont deux broches, comme le RCA (Phono), et le ¼ » (6,35 mm, communément appelé jack) mono. Un connecteur à trois broches, tel qu’un XLR (Cannon), peut également transmettre un signal asymétrique si l’une des broches n’est pas utilisée.

Ligne symétrique : Utilise un câble à trois conducteurs. L’un d’eux sert de blindage contre les bruits électromagnétiques et est le fil de terre.  Les deux autres ont la même tension par rapport au fil de terre mais avec des signes opposés.  Le bruit qui ne peut pas être rejeté par le blindage affecte également les deux câbles qui transportent le signal.  La plupart des appareils électroniques audio professionnels fonctionnent avec une entrée symétrique.  Dans ces appareils, le circuit d’entrée prend la différence de potentiel entre les deux câbles qui transportent le signal avec des tensions exposées, rejetant ainsi le bruit, qui a le même signe dans les deux câbles.  Les connecteurs qui peuvent transporter un signal symétrique ont trois broches, comme le XLR (Cannon), et le ¼ » (jack) stéréo.
.

Merci de la confiance que vous témoignez à nos produits.

Si vous êtes un utilisateur final de nos produits, vous devez contacter votre distributeur DAS le plus proche. Si vous voulez savoir quel est le distributeur le plus proche cliquez sur Où acheter DAS.

Si vous n’êtes pas un utilisateur final de nos produits, remplissez le Formulaire d’assistance client à travers lequel nous pouvons vous aider à trouver la meilleure solution à votre problème.

Veuillez noter ce qui suit :

-Avant d’envoyer du matériel à DAS Audio, il est essentiel d’obtenir un numéro RMA (Returns Materials Authorization). Veuillez remplir le Formulaire d’assistance client en détail et nous vous donnerons les instructions les plus appropriées en fonction de votre cas.

– Si vous devez procéder à l’envoi du matériel, vous devez le faire franco de port, sauf indication contraire de DAS Audio, auquel cas DAS enverra l’agence de transport. Si ce n’est pas le cas, l’envoi ne sera pas accepté dans nos entrepôts.

– Les marchandises doivent être expédiées dans leur emballage d’origine pour éviter tout dommage pendant le transport. Si la marchandise est expédiée avec un emballage défectueux ou autre que l’original, l’emballage sera facturé pour que la réexpédition soit effectuée dans de bonnes conditions. DAS Audio n’est pas responsable des dommages causés par un emballage défectueux.

Le numéro RMA doit être clairement indiqué sur l’extérieur de l’emballage.